Public-Space_Fights-and-Fictions_Magazin.pdf

 

INTRODUCTION BY THE FUNAMBULIST & NEW SOUTH ///
“Who do we exclude from our fictions? Who do we include in our desires?” — Tentative Collective

Architects appear increasingly to be getting interested in the politics of public space. The 36-hour Factory of Thought event at the Akademie der Künste in Berlin is therefore inscribed in a larger movement towards social awareness as a key value in architecture practice. Regardless of its successes or failures, the 15th edition of the Venice Biennale Reporting from the Front, curated by Alejandro Arevena, provides the latest solid evidence of this move. Although such a shift both in the practices and questions encountered by architects can only be a positive shift, what is too often missing from the conversation is the crucial need to question the very nature of public space itself: not only the way it is made and used, but the broader societal vision that it represents and reinforces. A useful starting point, then, is to examine what we mean when we say ‘public’, before we move on to ‘space’, the material that as architects, urban planners and spatial practitioners, we may dissect more comfortably.

 

 

« Actually I should be alone in the world, I, Steiner, and no living being else. No sun, no culture, me alone on a high rock, no storm, no streets, no banks, no money, no time, no breath. At least then I won’t be afraid anymore. »

 

« En fait je devrais être seul au monde, moi, Steiner, et sinon aucun être vivant. Pas de soleil, pas de culture, moi seul sur un haut rocher, pas de tempête, pas de rues, pas de banques, pas d’argent, pas de temps et pas de respiration. Alors je n’aurais plus peur désormais. »

 

 

Interview by Social Science Bites (transcription below)

Geographer Doreen Massey wants us to rethink our assumptions about space. In this episode of the Social Science Bites podcast she explains why.

 

David Edmonds: Doreen Massey has made her reputation by studying space, not outer space, space here on planet Earth. Professor Massey is a geographer who wants us to rethink many of our assumptions about space, including the assumption that it is simply something we pass through. She believes that an analysis of spatial relations between, for example, people, cities, jobs, is key to an understanding of politics and power.

Luc Delahaye, Eyal Weizman - The Space of this Room is your Interpretation (2011)

Luc Delahaye, Eyal Weizman – The Space of this Room is your Interpretation (2011)

par  Eyal Weizman

La manœuvre conduite par l’armée israélienne à Naplouse en avril 2002 consiste à interpréter la maison privée comme une voie de passage, et à « passer à travers les murs ». Elle implique une conception de la ville en tant que médium de la guerre : une matière flexible, quasi liquide, constamment contingente. Qui produit de telles interprétations ? Un vaste champ intellectuel s’est mis en place depuis la fin de la guerre froide afin de repenser les opérations militaires. Les soldats suivent des cours intensifs pour maîtriser des matières telles que l’infrastructure urbaine ou l’analyse des systèmes complexes, et recourent également à une grande variété de théories élaborées dans les sphères universitaires civiles. L’appropriation militaire de ces théories est étudiée ici par le biais d’entretiens avec des officiers, dans le souci d’attirer l’attention sur la possibilité, comme l’envisageait Herbert Marcuse, qu’à mesure que s’accroît l’intégration entre divers aspects de la société, « la contradiction et la critique » puissent se trouver également subsumées et devenir un instrument au service du pouvoir hégémonique. La subversion du mur devient la prérogative de l’armée israélienne dans les camps de réfugiés palestiniens.

Entretien d’Édouard Glissant avec Laure Adler dans « L’invitation au voyage » en 2004.

Henri Lefebvre, sociologue français célèbre, livre l’essentiel de ses idées sur la ville et sur la vie urbaine contemporaine, dont il est l’un des critiques les plus durs. Fustigeant le règne de l’automobile et la commercialisation de toute chose, dénonçant une certaine conception superficielle et facile du progrès, il signale que notre civilisation a dramatiquement raté le tournant de l’époque industrielle (révolue) à l’époque urbaine (actuelle) et préconise, après la réforme agraire, la réforme urbaine.

1972, 34 min 25 s

Emission Radio,1966

« Les hétérotopies » et « L’utopie du corps » were two radio conferences broadcast by France culture station on December 7 and 11, 1966 as part of the Culture française radio program produced by Robert Valette.

© INA – Institut national de l’audiovisuel, 1966